Chirurgie du prolapsus

Le prolapsus génital ou descente d’organes est une pathologie fonctionnelle. Son traitement doit tenir compte de la gène occasionnée et de la fonctionnalité des organes.

Moyens thérapeutiques non chirurgicaux

La chirurgie n’est pas indiquée en cas de :

  • Découverte fortuite ou l’absence de demande de la femme,
  • Proximité d’un accouchement,
  • Chirurgie pelvienne récente,
  • Contre-indication chirurgicale.

Il existe des alternatives au traitement chirurgical :

  • Pessaire, sonde, couches, obturateurs urétraux, …  Ces alternatives sont habituellement proposées aux patientes âgées inopérables.
  • Rééducation pelvi-périnéale
  • Traitements médicaux:
    - Les Oestrogènes agissent sur la trophicité générale des tissus.
    - Dans l’incontinence urinaire, certains médicaments agissent en augmentant le tonus urétral ou en réduisant le tonus vésical.

Modalités de la chirurgie du prolapsus génital

Le traitement chirurgical du prolapsus génital peut être associé à une hystérectomie
La chirurgie peut être réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale, selon le contexte et les décisions du chirurgien et de l’anesthésiste.
L’intervention peut être réalisée par 2 voies d’abord principales :

Par voie abdominale (ou voie haute) : La promonto-fixation

Dans ce cas, l’intervention est réalisée par chirurgie conventionnelle par une incision sus pubienne, ou par coelioscopie. L’intervention consiste en général en une Promonto-fixation, c’est à dire à la fixation du vagin au promontoire. Le vagin, la vessie et le rectum sont maintenus en place à l’aide d’une bandelette fixée à un élément solide du bassin.

Cure de prolapsus par voie vaginale (ou par voie basse)

La chirurgie du prolapsus se déroule alors par les voies naturelles et ne comporte pas d’incision abdominale. Parfois cependant, pour faciliter certains temps opératoires, il peut être nécessaire d’avoir recours à une coelioscopie.

  • Spino-fixation : c’est la fixation au petit ligament sacro-sciatique du fond du vagin.
  • Colpopérinéorraphie : Il s’agit de renforcer les tissus au niveau de la paroi du vagin ou de rapprocher des muscles distendues.
  • Mise en place d’un matériel prothétique par voie basse.

Choix du type de chirurgie du prolapsus génital

Le choix thérapeutique dépendra de :

  • La gêne exprimée par la patiente,
  • La nature des symptômes associés,
  • L’âge,
  • Le désir de grossesse,
  • Les données de l’examen clinique et des explorations,
  • L’existence de pathologie associée,
  • L’existence de CI chirurgicales,

Complications de la chirurgie du prolapsus

Comme toute chirurgie, la chirurgie du prolapsus peut être marquée par la survenue de complications.  Il s’agit principalement de complications hémorragiques, de plaies d’organes de voisinage ou de rejets de matériel prothétique.

A propos du docteur Jonathan Ouahba

Le Docteur Jonathan OUAHBA est gynécologue – obstétricien, inscrit au conseil de l’ordre des médecins de la ville de paris (identifiant RPPS : 10001596955).

Pour contacter le Docteur Jonathan Ouahba, remplissez tous les champs du formulaire suivant, vous recevrez une réponse dans les 48 heures.




mis à jour le 26/04/2010