Grossesse gémellaire

Qu’est-ce q’une grossesse gémellaire ?

Les grossesses gémellaires représentent 1,2 % des grossesses, elles constituent des grossesses à risques accrus tant sur le plan maternel que sur le plan foetal. Depuis 20 ans, du fait de l’avènement des techniques de procréation médicalement assistée, les grossesses gémellaires sont plus fréquentes. Dans 70 % des cas, il s’agit de grossesses issues de 2 oeufs (dizygotes ou faux jumeaux) et dans 30 % des cas de grossesses monozygotes ou vrais jumeaux.

Pourquoi un diagnostic précoce est-il nécessaire en cas de grossesse gémellaire ?

Un diagnostic précoce de gémellité est indispensable pour assurer une prise en charge précoce et adaptée. La première échographie réalisée vers 12 SA a pour objectifs de :

  • Diagnostiquer la chorionicité (1 ou 2 placentas) et l’amnionicité (1 ou 2 poches des eaux). En effet les complications fœtales potentielles diffèrent selon le type de placentation.
  • Dater le début de  la grossesse de manière fiable ce qui est indispensable pour apprécier et surveiller la croissance fœtale pendant la grossesse.
  • Mettre en place rapidement des mesures de prévention du risque de prématurité.

Comment se déroule la surveillance  des grossesses gémellaires ?

La surveillance de grossesses gémellaires est plus rigoureuse. En l’absence de complications, les consultations sont mensuelles jusqu’à 34 semaines puis hebdomadaires, avec un examen obstétrical et général. Le suivi échographique est mensuel à partir de la deuxième échographie.

La surveillance a 3 objectifs majeurs :

  • Prévenir un risque de préeclampsie : 2 à 3 fois plus fréquente en cas de grossesse gémellaire.
  • Dépister un retard de croissance intra-utérin
  • Prévenir l’accouchement prématuré : La prématurité est la complication majeure des grossesses gémellaires, il est donc fondamental de mettre en place des mesures préventives.

Comment prévenir les risques de prématurité en cas de grossesse gemellaire ?

Dès les premières consultations, la patiente est informée du risque élevé de prématurité. Il est recommander aux patientes de réduire de manière importante les activités physiques et professionnelles. Les patientes doivent savoir identifier les contractions utérines et consulter en urgence en cas de contractions douloureuses ou  fréquentes, ou en cas de perte de liquide. Un arrêt de travail précoce, dès 26 ou 28 SA peut être recommandé.

L’hospitalisation systématique n’a pas d’intérêt et le cerclage préventif systématique ne présente aucun bénéfice. En cas de menace d’accouchement prématuré, une hospitalisation est décidée avec mise en route d’un traitement.

Comment se déroule l’accouchement en cas de grossesse gémellaire ?

En cas de grossesse gémellaire le terme idéal de naissance est de 38 SA soit un peu plus de 8 mois de grossesse. L’accouchement par les voies naturelles est tout à fait possible. La voie d’accouchement (césarienne ou voie basse), dépend des résultats du pelviscan (radio du bassin), de la présentation des foetus et de la présence d’une éventuelle pathologie associée.

A propos du docteur Jonathan Ouahba

Le Docteur Jonathan OUAHBA est gynécologue – obstétricien, inscrit au conseil de l’ordre des médecins de la ville de paris (identifiant RPPS : 10001596955).

Pour contacter le Docteur Jonathan Ouahba, remplissez tous les champs du formulaire suivant, vous recevrez une réponse dans les 48 heures.




mis à jour le 19/06/2010