Partogramme

L’OMS définit le partogramme comme étant l’enregistrement graphique des progrès du travail et des principales données sur l’état de la mère et du fœtus. L’utilisation du partogramme s’est généralisée depuis les années 70 et son contenu s’est enrichi au fil de l’évolution des techniques médicales et des thérapeutiques.

Pourquoi utiliser un partogramme ?

Le partogramme permet d’identifier précocement les anomalies du travail, il facilite la prise de décision et la communication entre les professionnels. À ce titre, il améliore la prise en charge maternelle et fœtale.

Le partogramme peut se définir comme étant :

  • le schéma de la progression du travail ;
  • la synthèse des éléments de surveillance maternelle et fœtale durant le travail ;
  • un outil d’aide à la décision et à la communication pour les professionnels ;
  • un document médico-légal ;
  • un support de référence pour l’enseignement, la recherche clinique et l’évaluation des pratiques.

Quel est le contenu d’un partogramme ?

Le partogramme actuellement utilisé en France comporte à la fois un graphique, mais aussi l’ensemble des paramètres de la surveillance de la mère et du fœtus. Son contenu, dans la forme et dans le fond, varie considérablement selon les équipes médicales.

Le partogramme sur support papier est le plus employé, mais l’utilisation de l’informatique est certainement amenée à se développer dans un avenir proche.

En résumé, les éléments retrouvés sur le partogramme comportent :

  • des observations concernant la mère ;
  • des observations concernant le fœtus;
  • les thérapeutiques et actes réalisés (perfusion, traitement, analgésie péridurale…)
  • les événements majeurs : césarienne ….

Quand se termine l’utilisation du partogramme ?

Le graphique du partogramme se termine à la dilatation cervicale complète.

Néanmoins, il est logique que la phase d’expulsion et de la délivrance figure aussi sur ce partogramme, ainsi que les complications majeures de l’accouchement. Celles-ci surviennent, dans la plupart des cas, dans les deux heures suivant la naissance. Il semble donc important que le partogramme (avec la surveillance de l’accouchée et les actes réalisés) ne se termine qu’à l’issue de cette période et comporte des observations concernant la naissance.

Exemple d’un partogramme sur support papier

partogramme Partogramme

Exemple d'un partogramme sur support papier

A propos du docteur Jonathan Ouahba

Le Docteur Jonathan OUAHBA est gynécologue – obstétricien, inscrit au conseil de l’ordre des médecins de la ville de paris (identifiant RPPS : 10001596955).

Pour contacter le Docteur Jonathan Ouahba, remplissez tous les champs du formulaire suivant, vous recevrez une réponse dans les 48 heures.




mis à jour le 31/03/2012