Accouchement

L’accouchement survient habituellement à la fin du neuvième mois. Il est dit accouchement prématuré avant la fin du huitième mois et post terme après 9 mois.

Quand démarre le travail lors d’un accouchement ?

Le travail spontanée débute de manière naturelle par des contractions utérines ou la perte des eaux.

Dans certains cas, le travail peut être déclenché pour des raisons médicales ou par convenance. Le déclenchement du travail consiste à mettre en place une perfusion intraveineuse contenant de l’ocytocine qui va entraîner des contractions. La dose d’ocytocine est augmentée progressivement pour que la mère et le bébé s’habituent au travail, ceci se fait sous contrôle du monitoring maternel et fœtal. Idéalement, le déclenchement du travail doit être réalisé si le col utérin est déjà bien ouvert. En cas de col fermé ou entrouvert, il peut être nécessaire d’utiliser des produits administrés localement au niveau du col avant de provoquer l’accouchement.

Quelle est la durée du travail lors d’un accouchement ?

La durée du travail est très variable. Le travail est souvent plus long si il s’agit d’un premier enfant ou s’il est déclenché.
Régulièrement la patiente est examinée pour vérifier la progression de la dilatation du col et de la descente de la tête du bébé dans le bassin osseux. Le rythme cardiaque fœtal est surveillé de manière continue.

Si une analgésie péridurale a été réalisée, la pose d’une perfusion et la surveillance continue en salle d’accouchement est obligatoire. Pendant le travail, une césarienne peut être nécessaire en cas de stagnation de la dilatation du col ou en cas d’anomalie du rythme cardiaque du fœtus. Une fois le col utérin complètement dilaté, on attend que la tête du bébé soit la plus basse possible et on installe la patiente pour accoucher.

Comment se fait l’expulsion lors d’un accouchement ?

Il existe différentes positions d’accouchement, gynécologique (classique), sur le coté, à quatre pattes… Une fois la patiente installée en position d’accouchement, elle est guidée lors de l’expulsion par la sage femme qui lui indique quand pousser. Les efforts expulsifs sont couplés aux contractions utérines pour multiplier les forces. La durée maximale des efforts expulsifs est habituellement de 30 minutes.

Il est parfois nécessaire de recourir à l’aide de forceps ou de ventouse lors de l’expulsion si le rythme cardiaque fœtal est anormal ou si la tête du bébé ne progresse pas. Une épisiotomie est parfois réalisée pour prévenir les risques de déchirures graves.

Quand intervient l’expulsion du placenta ?

La délivrance (expulsion du placenta) survient dans la demi heure qui suit l’expulsion. Dans certains cas, le placenta ne se délivre pas naturellement et c’est le médecin qui doit l’extraire en mettant la main dans le vagin, il s’agit de la délivrance artificielle. Une vérification de l’utérus est réalisée en cas de doute sur l’intégrité du placenta ou en cas de saignements, c’est la révision utérine.

Quand se déroule l’examen du périnée et du vagin ?

Le vagin et le périnée sont examinés après l’accouchement. En cas de déchirure ou d’épisiotomie, une suture est pratiquée.

Comment vérifier d’éventuelles complications lors de l’accouchement ?

Après l’accouchement, la patiente est surveillée 2 heures en salle de naissance de manière plus rapprochée pour vérifier l’absence de complication.

A propos du docteur Jonathan Ouahba

Le Docteur Jonathan OUAHBA est gynécologue – obstétricien, inscrit au conseil de l’ordre des médecins de la ville de paris (identifiant RPPS : 10001596955).

Pour contacter le Docteur Jonathan Ouahba, remplissez tous les champs du formulaire suivant, vous recevrez une réponse dans les 48 heures.




mis à jour le 31/03/2013